Les soins au mois de juin

Quelques conseils et propositions de soins pour le mois de juin

Vous trouverez ici la compilation des conseils déposés sur le site par les adhérents pour le mois de juin :

  • Marcottages
  • Défoliation
  • Ligatures
  • Éclaircissement des arbres
  • Tailles des pousses des pins forts
  • Engrais
  • Prévention des maladies, et parasites

Marcottages

Jusqu'à la mi-juin, voire plus tard, on peut marcotter les érables (palmatum ou buergerianum) ainsi que d'autres feuillus comme les ormes.

Pour les hêtres, c'est trop tard, cela se fait en février.

Défoliation

C'est maintenant le moment idéal pour défolier les palmatum et autres acers, en particuliers ceux qu'on a laissé pousser librement. Les feuilles intérieures, plus petites peuvent être laissées, et c'est aussi l'occasion de tailler et ligaturer.

 

Assurez vous que vos arbres sont en pleine forme avant d'employer cette technique.

Vous pouvez choisir de défolier partiellement ou totalement votre arbre pour vous adapter à ses caractéristiques ou au but recherché. (voir aussi les soins au mois de mai, sur la défoliation).

 

Des images d'une arbre en bonne santé qui vient d'être défolié. C'est en anglais, mais il n'y a presque pas de texte, les illustrations se suffisent à elles-mêmes. Cela illustre bien la  "défoliation + taille", mais avec un Acer multitronc de Walter Pall, la catégorie +++ .

 

Ligatures

C'est un peu tôt pour commencer à ligaturer vos arbres, car les jeunes pousses et les écorces gonflées de sève sont encore fragiles. Vous pouvez néanmoins poser quelques fils sur les conifères si vous le faites avec précaution.

 

C'est cependant le moment d'enlever des fils posés plus tôt, avant qu'ils ne s'incrustent.
Pour les érables, les branches, globalement, restent en place.

Pour certaines espèces très souples comme les Larix x eurolepis, les branches ont tendance à revenir vers leur position originale.Dans ce cas, le haubanage est une solution d'attente avant une nouvelle ligature avant la chute des feuilles.

Éclaircissement des arbres

Certains arbres ont déjà bien poussé, et dans certains cas il est utile de faire une taille plus ou moins légère pour rééquilibrer les masses foliaires, et éliminer les pousses mal placées, ne conserver que deux départs de rameaux (dans la plupart des cas), à chaque embranchement.

Cela est valable pour les feuillus, comme pour les conifères.

Il est important que la lumière atteigne correctement les branches pour favoriser la ramification (la défoliation permet cela. aussi. (Cf le sujet ci-dessus).

Tailles des pousses des pins forts

Cela concerne les pins noirs et les pins rouges. Dans certains cas, on a laissé poussé complètement les chandelles depuis le printemps. En juin et juillet, la règle générale consiste à les tailler complètement, en laissant seulement les aiguilles de l'année passée. Mais on n'applique jamais une règle sans prendre en compte les spécificités de chaque arbre, donc il m'arrive souvent de laisser quelques pousses de l'année en les taillant à la moitié ou au 2/3, pour donner plus de force à l'arbre.
Le point crucial est de choisir le bon moment pour effectuer cette taille. Si vous le faites trop tôt, les nouvelles aiguilles qui apparaitront seront trop longues, car elles auront eu du temps pour pousser. Si vous le faites trop tard, la nouvelle pousse risque d'être un peu chétive, si elle n'a pas pu bien se développer avant l'automne. Pour l'instant, j'ai testé cette taille entre le 15 juin et le 10 juillet, avec de bons résultats. Sur des arbres "en culture", dont vous souhaitez que le tronc s'épaississe encore, vous ne pratiquerez pas cette technique.

Voyez l'article traitant de cette technique employée au Japon.

 

Engrais

Les arbres sont en pleine activité, il faut continuer à leur donner de l'engrais régulièrement: tous les 8 à 15 jours, pour les apports liquides, complété par un engrais solide "de fond". À renouveler régulièrement, en général toutes les 4 à 6 semaines.

Certains se désagrègent complètement, et il suffira d'en ajouter quand ils auront disparu. Veillez à ce que vos engrais solides soient en contact avec le sol (attention aux paniers à engrais qui limitent, ou empêchent ce contact).

Prévention des maladies, et parasites

Si l'équilibre de votre jardin est bon, vous ne devriez pas être trop gêné dans votre culture des bonsaï. C'est ce que la permaculture nous apprend. Plantez des fleurs, ayez un potager si possible, ne désherbez pas radicalement tous les espaces de votre jardin (par exemple, il est bon de laisser une petite zone de friches pour favoriser le développement de certains insectes qui pourraient limiter le développement des acariens ou autres insectes défavorables aux bonsais).

Ceci dit, il est parfois nécessaire de donner un petit coup de pouce à nos plantes, pour les aider à se protéger contre certains "désagréments". Vous pouvez utiliser régulièrement des purins, des huiles végétales, et éventuellement du cuivre, ou du soufre, (cf l'article "soins du mois de mai"). Depuis 2 ans, je teste également des vaporisations d'huiles essentielles sur quelques uns de mes arbres, cela semble assez positif.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 30/06/2020